Invité par le TFC en tant que partenaire, j’ai pu faire profiter mes schtroumpfs de la sortie en avant première de RANGO.

RANGO, un anti-héros parfait : imposteur, maladroit, excentrique, froussard, créatif, imaginatif même, menteur, pour ne pas dire mytho…

Bon, moi aussi, j’en ai profité, il y a quelques bonnes séquences dont le vol des chauve souris, sur l’air de la Chevauchée des Walkyries de Wagner…

Le raid tient en haleine, les séquences s’enchaînent avec vélocité, les effets visuels ne manquent pas d’ampleur et de rythme, on en oublie presque qu'il s'agit d'images de synthèse !

Et, surprise, pour un public si jeune, la musique d’attente m’a permis de (re)découvrir Lou Reed et les Velvet Underground…

Merci Shazam !