Je 
connaissais 
(simplement
 de
 nom 
car 
je 
ne
 suis 
pas 
assez 
sportif
 !) 
la 
brouette 
chinoise
 et
 même 
sa 
variante 
la 
brouette 
thaïlandaise, 
mais 
pas 
le
 chandelier 
japonais…


Rassurez‐vous 
je 
ne 
vais
 pas
 décliner 
toutes
 les
 positions 
du 
kamasoutra
 mais
 simplement 
évoquer 
une
 des
 figures
 les plus connues 
en
 technique boursière…
quoique...chandelier et bourse...si je voulais être égrillard...!

Le 
chandelier 
japonais 
est 
un 
élément 
important 
de
 l’appréciation 
des 
tendances
 d’une 
action 
, par
 exemple,
 sur 
une
 période
 plus
 ou 
moins 
longue.
 Le principe a été inventé au XVII° siècle pour spéculer sur le marché du riz.

Ci-dessous la représentation de chandeliers japonais qui nécessite de connaître le cours d'ouverture, le cours de clôture, le plus haut ainsi que le plus bas.

Un chandelier est composé d'un corps (partie large) et généralement de deux ombres (ligne verticale située en dessus et en dessous du corps).

Un chandelier vert ou blanc signifie que la clôture a été faite en dessus du cours d'ouverture, à l'opposé, un chandelier rouge ou noir signifie que la clôture a été faite en dessous du cours d'ouverture...

C'est en alignant les chandeliers journaliers sous forme de graphe que l'on obtient la tendance haussière ou baissière de l'action.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus, faites comme moi, prenez des cours !