On vit une époque où souvent, dans les familles, pris par le travail, par le temps, par les habitudes, on a du mal à communiquer. Question de culture, d’éducation, de convenances…

Et pourtant ça fait du bien de pouvoir parler à un proche de ses soucis, de ses petits problèmes qui polluent la vie, de ses angoisses, de ses interrogations...quelquefois de ses fardeaux lourds à porter tout seul… ça fait du bien d’évacuer les non-dits, les souffrances cachées, les galères…

Mais qui veut partager ? qui peut partager ? Il est toujours difficile de trouver une oreille attentive, une écoute, quelqu’un de confiance qui à défaut de comprendre, ne juge pas…

Et si ce soir on faisait ensemble le premier pas ?