En occitan toulousain, pour dire « quel couillon » en parlant de quelqu’un un peu simple, on disait « qué couillou » et j’avais un copain qu’on avait surnommé :
« quicouillou »….

Cette anecdote m’est revenue à l’esprit en entendant parler du Kenya .

Tout le monde connait bien les Massaï et leurs traditions, ces fiers guerriers habillés de rouge qui campent près des parcs animaliers et qui font le bonheur des touristes par leurs danses et leurs chants.

Mais qui connaissait les Kikuyu, tristement à l’honneur depuis quelques jours ?

Pour ceux qui ne suivent pas l’actualité, les Kikuyu constituent le plus important groupe ethnique du Kenya. Ils arrivèrent à la suite de migrations, il y a plus de 400 ans dans la région centrale qu'ils occupent actuellement.

Femme KIKUYU

Leur organisation tribale repose sur la famille, et plusieurs familles réunies forment un clan. Le gouvernement était à l’origine assuré par le conseil des anciens, issus du groupe des guerriers, initiés à leur statut au cours d'un rituel de circoncision. Les Kikuyu sont restés des éleveurs et des agriculteurs ingénieux ; ce sont aussi des artisans habiles qui ont toujours pratiqué les échanges. Ils confectionnent des paniers et des plateaux en fibres diverses et autrefois leurs forgerons, qui fabriquaient les pointes de flèches, javelots, épées, avaient la réputation de posséder des pouvoirs magiques.

Nous sommes maintenant en 2008 et la guéguerre gauche-droite va reprendre en France…en Afrique, on en est encore aux guerres tribales, les Kikuyu sont en train de se faire massacrer....

A méditer...

Bonne année à tous.