Hélène Masson (Annie Girardot) soigne une déception sentimentale dans un institut de thalassothérapie appartenant au docteur Devillers (Alain Delon).

Elle s'aperçoit peu à peu que le personnel de service de l'institut, composé de jeunes portugais, a un comportement pour le moins bizarre.

De plus le Docteur Devillers fait de bien étranges expériences dans son établissement...

Ce film, réalisé en 1972 par Alain Jessua et remarquablement interprété par des comédiens au faîte de leur gloire, avec Robert Hirsch et Michel Duchaussoy en plus de ceux cités, vient de ressurgir dans ma mémoire après m'avoir beaucoup impressionné à l'époque de sa sortie.

Pas parce que l'équipe de France vient de battre le Portugal, non, ou que l'on voit Annie Girardot complètement nue dans le film, ce qui n'a pas du arriver souvent.

Mais parce qu' un fait divers qui se déroule en ce moment en Espagne m'a fortement renvoyé des images de ce film, encore présent dans mon esprit malgré le temps.

L' « Affaire Fuentes », du docteur du même nom, concerne un système de dopage dont ont « bénéficié » notamment certains coureurs cyclistes professionnels connus, et consistant, si j'ai bien compris, à des auto-tranfusions à l'aide de pochettes de sang congelées.

D'où l'image de ces corps éventrés dans la chambre froide du Docteur Devillers...

Bien sûr le film n'est plus à l'affiche mais il existe en DVD...

PS : bonne thalasso, Bettina !!!