A son arrivée au pouvoir, Barack Obama avait promis de mettre un terme à la mission de combat des troupes américaines en Irak d’ici le 1er septembre 2010.

Les effectifs de l'armée américaine sont récemment passés sous la barre symbolique des 50.000 soldats, contre 170.000 en 2007.

Entamée en mars 2003, la guerre d’Irak aura duré plus de temps que la première où la seconde guerre mondiale, couté mille milliards de dollars aux Etats-Unis, fait au moins 4400 morts dans les rangs américains et plus de 106.000 morts cote irakien.

D’après les dernières déclarations officielles, l'ensemble des forces américaines doit avoir quitté le pays d'ici fin 2011.

Cette information m’a rappelé le succès de l’un de mes billets, qui évoquait notamment la guerre au Viet-Nam.

Comme je le fais de temps en temps pour ceux qui ont connu un bon succès d'estime, et pour le plaisir, je remets ce billet en ligne… Son titre était : "le karaoké à Woodstock."

Le Karaoké est un mot d'origine japonaise, du mot Kara = Vide (forme courte de karappo) et Oke = Orchestre (forme courte de orukesutura) .

C'est un divertissement permettant aux participants de chanter (en solo, en duo ou en choeur) en « playback », c'est à dire sur la version instrumentale d'une musique connue sans la voix du chanteur original, en suivant les paroles sur un écran. Ces paroles défilent à l'écran au rythme de la musique et changent de couleur au moment de chanter.

Le karaoke tire son origine des bars de Kobe, ville de l'ouest du Japon. L'histoire voudrait que le patron d'un bar de la ville invita ses clients à chanter alors qu'un de ses musiciens était absent. Le succés fut tel qu'il décida de continuer.

Le karaoke permet aux japonais de se libérer du stress quotidien de leur travail. Il permet également de lever ses inhibitions, apprivoiser sa peur du public et resserrer les liens amicaux.

En France, cela fait déjà quelques années que ce divertissement fait fureur, surtout chez les jeunes, mais saviez-vous que dès les années 69, le karaoké était utilisé, à l'occasion de grands rassemblements, pour créer une ambiance festive et décontractée ?

La preuve, regardez en les prémices (à partir du milieu de la vidéo) en écoutant un des papes de la "country" Joe McDonald, à Woodstock :

Comment ? La guerre du Viet-Nam n'est plus d'actualité ? Ah bon, je me trompe de guerre alors !!!

Et regardez tous ces jeunes, comme ils sont beaux !....ils ont soixante ans aujourd'hui !!!