Calendrier

« août 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

La date de péremption

Avant, on allait faire ses courses au supermarché ou au Shoppi du coin. On pouvait bien sûr voir les produits, les apprécier, les comparer, les soupeser, les sentir, bien regarder les dates de péremption…

Aujourd’hui on achète sur Internet et on ne voit que l’emballage, on devine la couleur, on imagine les dimensions, le poids, la fraicheur…Quant aux odeurs et au goût, il faut acheter et consommer pour savoir…Et on ne sait pas, sauf à faire une absolue confiance au vendeur, si le produit est encore consommable ou s’il est périmé.

Ainsi va l’Homme, pur produit de consommation de notre Société…

Mon associé m’a "gentiment" dit récemment que j’approchais de la date de péremption! Est ce à dire que je ne dois plus être utilisé ? que je ne suis plus consommable ?

Ou alors, suivant les définitions, que je ne suis plus valable ? passé de mode ? ou, pire, que je ne suis plus valide ?

Heureusement qu’en ce qui me concerne, on ne peut pas m’acheter sur Internet !

L'hymne occitan prend ses marques

Comme je l'annonçais hier, la première rencontre de Ligue 1 de football à domicile, pour le TFC, a débutée avec le SE CANTO lors de l'entrée des joueurs sur la pelouse.

Pas mal, mais peut mieux faire, comme le résultat final du match qui a vu la victoire des toulousains sur de valeureux bretons, sur le score de 2 à 0

L'occitan s'invite au Stadium

Le TFC (Toulouse Football Club) a décidé à l'orée de cette nouvelle saison de diffuser un nouvel hymne lors de l'entrée des joueurs sur la pelouse.

Il s'agit du très célébre, en tous cas pour nous occitans, SE CANTO QUE CANTO.

Quand, en 1343, le Comte de FOIX et seigneur du Béarn GASTON III succède à son père, il prend le nom de Phœbus. Peut-être à cause de sa beauté, ou parce que selon la tradition, semblable au dieu Phœbus, il avait une blonde chevelure, ou enfin parce qu'il avait pris un soleil pour emblème. Il orthographiait son surnom « Fébus », et non " Phœbus".

Ce fut un homme d'Etat puissant et indépendant, passionné de chasse et de ...femmes. C'est pour se faire pardonner ses nombreuses infidélités qu'il écrivit ce chant destiné à son épouse retirée en Espagne dans sa famille.

Se canto, que canto, Canto pas per you, Canto per ma mio, Qu'es allen de you.
Debaat ma fennestro, A un aouselou, Touto la ney canto, Canto pas per you.
Se canto, que canto, Canto pas per you, Canto per ma mio, Qu'es allen de you.
Aquellos montagnos, Que tan hautos soun, M'empachon de veyre, Mas amours oun soun.
Se canto, que canto, Canto pas per you, Canto per ma mio, Qu'es allen de you.
Bassas-bous montagnos, Plano aoussas-bous, Per que posqui bere, Mas amours oun soun.
Se canto, que canto, Canto pas per you, Canto per ma mio, Qu'es allen de you.
Aquellos montagnos, Tant s'abacharan, Et mas amourettos, Se rapproucharan.
Se canto, que canto, Canto pas per you, Canto per ma mio, Qu'es allen de you.

Je ne connais pas la raison qui a poussée le Club a adopter ce chant pour peaufiner son identité, peut-être simplement parce que Toulouse est la Capitale de la langue d'Oc ? Ou un phénomène de mode à l'instar des noms de rue de l'hyper centre ou des stations de métro traduits en occitan ?

En tous cas cette chanson très connue est chantée partout en langue d'Oc, dans le Sud de la France. Son harmonie et sa beauté font de cette mélodie un chant de ralliement de tous les amoureux de la nature et de la montagne.

Et même s'il ne s'agit pas d'un chant guerrier qui aurait pu transcender les joueurs (qui en ont bien besoin !), c'est un superbe chant qui remue les tripes et qui va permettre aux supporters de s'enflammer!