Mélenchon a dit aujourd’hui, à la tribune, en clôture du congrès de son Parti et en parlant de Moscovici « qu’il faisait partie des 17 salopards de l’Eurogroupe qui exerçait une pression sur Chypre… »

Tout en précisant par ailleurs que le Sinistre de l’Economie ne pensait pas Français mais pensait « finance internationale »…

Moscovici s’en est offensé estimant que Mélenchon faisait de l’antisémitisme…

Parce qu’il s’est fait traiter de « salopard » ou qu’on a visé « la finance internationale » ?

Je ne savais pas que Moscovici était juif (et je m’en fou !) mais je ne savais pas non plus qu’un juif pouvait assimiler le terme de « salopard » ou celui de « finance internationale » à celui de « juif »…

Ou alors j’ai une guerre de retard…

Pour faire bonne mesure Mélenchon a rajouté : « …dans la Bible, il est écrit que Dieu vomit les tièdes… ».

Oui, j’ai encore des progrès à faire en matière de théologie!

PS : je ne résiste pas à la dernière de Mélenchon, au sujet du discours télévisé de Hollande, le 28 mars :

"Je vais faire une blague à la Hollande, tiens, je vais faire un instant de Hollande", a commenté l'eurodéputé Front de gauche et coprésident du Parti de gauche sur Europe 1 : "L'Élysée est enlisé." "Il s'est totalement trompé de diagnostic, il le dit lui-même : je ne savais pas que la crise serait aussi dure et qu'elle durerait autant. Ce qui montre bien qu'il ne comprend rien aux mécanismes de la finance", a accusé l'ancien candidat à l'Élysée.