« 888.com » est devenu hier soir, sur les maillots roses de l'équipe de football de TOULOUSE, le TFC, « ???.com censuré ».

Assurément la polémique va enfler dans les prochains jours et les prochaines semaines entre d'une part les clubs de football sponsorisés par les sociétés de "paris en ligne", le Fédération Française de Football et les pouvoirs publics.

Je suis partagé.

D'un côté, les clubs sportifs ont beaucoup de difficultés à trouver des mânes financières qui leur permettent de garder leurs bons joueurs ou d'en recruter de très bons lorsque c'est possible.

On voit bien que les meilleurs footballeurs de l'hexagone répondent immédiatement aux sirènes des clubs anglais, italiens ou espagnols dès que leurs qualités sont reconnues. Ce n'est qu'une question d'argent et c'est bien dommage...

Aussi, lorsqu'un sponsor, fût-il société de paris en ligne, participe à l'équilibre financier d'un club, voire à sa progression, tout le football en bénéficie à commencer par les jeunes du club.

Bien sûr, il s'agit de jeux d'argent et on peut s'offusquer que ces sociétés profitent de la publicité, notamment télévisuelle, faite aux clubs de foot pour développer leurs petites affaires.

Mais pourquoi voit-on alors la Française des Jeux, organisme hautement respectable, sponsoriser de nombreux sportifs, notamment dans le cyclisme, sans impunité ? Ah oui, l' EPO coûte cher aussi !

Non, plus sérieusement, nous sommes en plein monopole d'Etat et les recettes induites par le loto et autre grattages rapportent trop aux caisses de l'Etat pour qu'il ne s'émeuve pas de cette perte de capitaux au profit des clubs et, quelque part, du développement du sport de masse...

On attendra donc la décision de Bruxelles qui ne manquera pas vraisemblablement de sanctionner le monopole francais sur le principe de la libre circulation des services en Europe...

Ceci dit, en attendant, je préfère quand même voir sur les maillots roses de mon club favori « 888.com » plutôt que « plaisirsexuel.org » ou « rencontre-facile.fr »...